↓ ANNEE SCOLAIRE ↓      2020 2021

Suivi de Pingu dans les mers australes

Cette année, on suit le voyage de Maël JUDIC, qui effectue son service civique, pendant 1 an, comme responsable informatique et logistique de la base Alfred FAURE sur l’île de la Possession dans l’archipel Crozet. Ces îles font partie des TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) et sont situées sur la plaque antarctique dans l’Océan Indien. Elles sont classées Réserves Naturelles Nationales et classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Maël est parti de La Réunion sur le Marion Dufresne (navire océanographique) pour une traversée de 5 jours et assistera aussi les biologistes qui étudient les animaux présents (principalement les manchots royaux mais aussi éléphants de mer et albatros … ).

 

Maël a emporté dans ses bagages notre mascotte de classe « PINGU » qu’il prendra de nouveau en photo mais au milieu des manchots royaux !

 

C’est l’occasion pour nous d’étudier :

 

-  en géo un moyen de transport : le bateau Marion Dufresne 

    et ce que sont les TAAF (Petits morceaux de France )perdus dans l'Océan Indien.

 

-  en sciences certains animaux comme le manchot royal, l’éléphant de mer… Nous enverrons par mails des questions sur ces animaux. On espère recevoir des photos !

 

Pour en savoir plus sur la vie et les missions sur l'île de La Possession de l'archipel Crozet, ci-dessous le lien du blog officiel:

http://ilescrozet.blogspot.com/

Les volcans

1ère expérience: Ce qui est chaud a toujours tendance à monter. On l'a démontré avec cette petite expérience, pour l'air.

2ème expérience sur les volcans

Pour prouver que ce qui est chaud a toujours tendance à remonter (comme le magma qui remonte à la surface en perçant la croûte terrestre), nous avons fait l'expérience suivante:

 

Nous avons réuni deux bouteilles en collant leurs bouchons (percés de part en part). Dans la bouteille du bas, nous avons mis de l'eau chaude colorée (avec de l'encre rouge) et dans celle du haut, nous avons mis de l'eau froide.

Au bout de quelques secondes, l'eau chaude commençait à remonter dans l'eau froide. Pour accélérer cette remontée, Juliette a appuyé sur les côtés de la bouteille (pour mettre de la pression). Là, on a vu encore plus nettement l'eau chaude colorée en rouge remonter dans la bouteille du haut.

Pour les volcans, c'est pareil: pour qu'une éruption ait lieu, il faut:

- une forte chaleur (l'eau chaude colorée)

- une forte pression (quand on appuie sur la bouteille)

 Comment se comporte un volcan effusif ? En versant du vinaigre sur du bicarbonate de soude coloré en rouge, le mélange devient effervescent et s'écoule le long de la maquette comme le ferait la lave fluide (assez liquide) de ce type de volcan. PEU DE PRESSION + CHEMINEE LARGE  = VOLCAN EFFUSIF

3ème expérience: Comment se comporte un volcan explosif ? En introduisant plusieurs bonbons "Mentos" dans un bouteille de Cola, on crée une réaction qui produit énormément de bulles dans le tube vissé sur le goulot de la bouteille. L'ouverture au sommet de ce tube étant très étroite, il y a beaucoup de pression.

BEAUCOUP DE PRESSION + CHEMINEE ETROITE = VOLCAN EXPLOSIF

En arts visuels, on a réalisé une maquette de volcan. On peut voir l'intérieur et l'extérieur.

Jonglage

Depuis quelques séances, nous apprenons à jongler. Au début, nous nous efforçons de lancer successivement 2 balles, puis on essaye de faire la même chose en tenant une troisième balle. L'étape suivante est de lancer cette 3ème balle après la 2ème ! Certains d'entre nous y arrivent depuis peu !

Initiation à l'allemand

Comprendre les décimaux ... avec des patates !!!

En numération, pour mieux comprendre les nombres décimaux, Lydie et Henri nous ont expliqué qu'on pouvait comparer les unités à des "patates" entières (ce sont les nombres entiers).

On peut couper une patate en 10 "rondelles" (chaque rondelle est un dixième)
On peut couper chaque rondelle en 10 "frites" (chaque frite est un centième car il y a 100 frites dans une patate)
On peut couper chaque frite en 10 "petits cubes" (chaque cube est un millième car il y en a 1000 dans une patate).

On a beaucoup manipulé les patates et les différents morceaux. On a compris que la virgule est une sorte de couteau qui a découpé des morceaux d'unités et qui sont derrière elle.

Avec l'aide du VPI, on a ainsi comparé la numération "patate" avec la numération décimale. 
En manipulant, on comprend mieux !

Handball

Vendredi18 et jeudi 24 septembre , nous bénéficions de 2 séances de Handball avec Richard du club de Questembert. Nous avons appris les règles de déplacement, des passes. Puis, nous avons fait 4 équipes:   nous avons joué les uns contre les autres. On a bien aimé !

Des fossiles ... en plâtre !

Pour mieux comprendre comment se forment les fossiles, on en a fait nous mêmes avec du plâtre et différentes choses que chacun  a apportées  (des coquillages, des fougères, des colonnes vertébrales de poissons avec leurs arêtes, des coquilles d'escargots). Henri a coulé du plâtre dans les barquettes de chaque élève puis on a disposé dessus  nos trouvailles. Lorsque le plâtre a séché, on a tout retiré et admiré les belles empreintes: nous avons fait en deux jours ce que la nature met des millions d'années à faire !

 

 

Les 1ères traces de vie

 En sciences, nous étudions l'évolution de la vie sur Terre. Pour mieux comprendre comment étaient les animaux disparus il y a des millions d'années, Henri nous a apporté des fossiles. Ces sont des empreintes ou des moulages naturels, dans la roche, des restes des animaux disparus. On a essayé de deviner les animaux à partir de leurs traces. Il y avait des étoiles de mer, une dent de requin, des fougères, du bois, des coquilles, un trilobite  et une bélemnite (espèces disparues), des algues très anciennes, un poisson et même des insectes conservés dans de l'ambre (résine fossile).

On a aussi classé en ordre chronologique les étiquettes des fossiles observés.

Le badminton

Les jeudis après midis, Mickaël vient nous apprendre le badminton. Après un échauffement, il nous a expliqué le nom des différentes parties du volant, de la raquette, comment tenir sa raquette. Il avait installé des filets sur le plateau. Nous avons ainsi pu faire des échanges. 

Lecture chez les "petits"

Les ateliers

Quand on a terminé notre travail de français et de maths, en fin de matinée, on a accès à des activités variées comme:

LE VERITECK: C'est un atelier autocorrectif où on doit placer un carré de plastique numéroté (correspondant à une question) sur la case d'un plateau lui aussi numéroté correspondant au numéro de la réponse qu'on pense être la bonne. A la fin des 12 questions, on retourne le boîtier et le dessin formé (si tout est correct) doit correspondre au dessin du bas de notre fiche.

LE LOGICO: Ce sont des fiches autocorrectives qui nous permettent de réviser le vocabulaire en autonomie. On a des "boutons" de couleurs différentes à faire glisser en face de la bonne réponse et quand on a fini, on retourne la fiche dans le support et on peut vérifier si on ne s'est pas trompé.

 

LES SOMACUBES: Ce sont des puzzles en 3D. Dans un premier temps, on doit essayer de reconstituer le cube avec les différents éléments pour le ranger dans la boîte. Puis, dans un 2ème temps, on doit réussir à reconstituer en 3D les différents modèles qu'on a sur des cartes. Ce n'est pas si facile que ça ! Quand c'est réussi, on prend une photo qui est collée sur le cahier du jour.

LES TABLEAUX DE VERITE: Ce sont des problèmes de logique. En recoupant les informations et à l'aide d'un tableau de vérité, on doit deviner qui est qui .

 

L'ATELIER INFORMATIQUE: Selon ce que l'on voit en français ou en maths, Henri sélectionne le programme que l'on peut prendre. Cela peut être "j'écoute puis j'écris" comme sur la photo, où l'on doit écrire le mot invariable que l'ordinateur nous prononce dans le casque. Ca peut être aussi "les p'tits euros", où on doit rendre la monnaie sur 10 euros ou 20 euros. On a aussi des exercices pour réviser nos tables de multiplication etc...

 

LES JEUX D'OBSERVATION: On a une série de jeux mathématiques (encastrement, triangles colorés, tangrams . . . ) qui nous font nous "creuser les méninges" pour trouver le résultat !

↓ ANNEE SCOLAIRE 2019 2020 ↓

Visite de M. le Maire

Lundi 1er juillet, nous avons eu la visite de M Lemaire, maire de Questembert, qui est venu nous remettre officiellement un livre de lecture pour les vacances, offert par le Ministère de l'Education: les Fables de la Fontaine. Tous les élèves de CM2 en France l'ont eu aussi.

Les fusées à eau

Lors de la dernière semaine, nous avons construit des fusées hydropneumatiques (ou "fusées à eau").

Nous avons apporté pour cela 2 bouteilles vides (identiques) de boisson gazeuse. Nous avons emboîté le goulot découpé de l'une sur la base de l'autre.

Nous avons rempli d'un tiers d'eau, rebouché avec un bouchon de liège transpercé d'une valve de pneu. La valve est reliée à une pompe.

Lorsqu'on pompe, on injecte de l'air dans la bouteille et quand la pression est trop forte, le bouchon est éjecté vers le bas et la bouteille part vers le haut: c'est le principe d'action - réaction !

Pique-nique à l'étang de Célac

Pour marquer cette fin d'année si particulière, nous sommes allés pique-niquer à l'étang de Célac (la classe de Lydie et la classe d'Henri). C'était un moment sympa ! David mais aussi Estelle et Thibaut (nos surveillants du midi) nous avaient accompagnés.

Yoga

Chaque jeudi, nous allons en salle de motricité pour faire une initiation au yoga avec des postures pour enfants. Nous apprenons les gestes ainsi qu'à inspirer/expirer au bon moment. Nous avons appris la salutation au soleil, les postures de l'aigle, du guerrier, du danseur, de l'arbre...

Présentations d'instruments

Le thème de l'année étant "Les musiques", Henri a proposé aux élèves qui jouent d'un instrument de venir le présenter en classe et jouer un morceau. Il y a eu:

Louis et sa batterie électronique

Nolwenn et son accordéon diatonique

Antonin et sa guitare

Visite du collège St Joseph

Le mardi 11 février, nous sommes allés passer la journée au collège St Joseph de Questembert. Nous avons assisté à des cours avec des élèves de 6ème. A 12 h00, nous avons assisté à des pièces de théâtre préparées par des élèves, puis nous sommes allés manger au self.

L'après midi, nous avons aussi suivi 2 cours.

Selon les groupes, nous avons eu des cours de : français, maths, Hist/géo, espagnol, musique, anglais ...

Cela nous a donné un bon aperçu d'une journée de collégien !

Sciences: l'air dans les poumons

On avait fait en classe plusieurs suppositions:
- Que les poumons pouvaient être des "poches" vides qui se remplissent d'air

- Que l'air pouvait passer dans le coeur

On a observé en classe des poumons de porc avec la trachée et le coeur.

On a soufflé dans un tuyau introduit par la trachée dans un des poumons. En soufflant très fort, on a bien constaté que le poumon se gonflait, mais pas du tout le coeur. Celui-ci n'a d'ailleurs pas la même couleur car c'est un muscle.

Puis, on a vu l'intérieur d'un poumon: Il n'est pas creux mais rempli d'un réseau de petits "tuyaux" qui font se gonfler de minuscules poches : les alvéoles pulmonaires. Le poumon est entouré d'une pellicule transparente: la plèvre.

Télécharger
Envole-moi
Envole-moi generation Goldman.mp3
Fichier Audio MP3 7.2 MB

Des nouvelles des phasmes !

Super ! Depuis quelques jours (mi-janvier) , nous avons les premières naissances des phasmes feuilles dont les oeufs ont été pondu l'année scolaire dernière. Il y a quatre petits phasmes feuilles dans le vivarium. 

Dans la classe, nous avons 2 sortes de phasmes :

 

 

-          Des phasmes bâtons, qui sont très nombreux. Quand ils se sentent menacés, ils se laissent tomber sur le sol, en faisant le mort. Parfois, ils se balancent comme pour imiter une branche agitée par le vent.

-          Des phasmes feuilles. Ceux-ci ressemblent à de petites araignées brun foncé, quand ils naissent. Ils passent inaperçus sur l’écorce des grands arbres qu’ils s’empressent de gravir pour arriver dans la canopée (le feuillage tout en haut), où, là, ils commencent à devenir verts et petit à petit à ressembler à des feuilles vertes.

Sciences: le spiromètre

En sciences, nous avons cherché comment visualiser la quantité d'air que nous inspirons. Nous avions à notre disposition: une bassine remplie d'eau, une bouteille graduée, un tuyau souple. 

 

 

 

En retournant la bouteille dans la bassine d'eau et en y insérant le tuyau souple, on pouvait inspirer et expirer dans la bouteille en voyant le niveau d'eau monter et descendre. En observant les graduations, on a constaté qu'on inspirait environ 0,5 litre d'air (pour Camille), 1 litre (pour Manon).

 

Célébration de Noël

A l'occasion de la Célébration de Noël, une bougie a été remise pour notre classe de CM2 pour être déposée dans le coin prière de la classe.

Arts visuels: "L'angoisse de la page blanche !"

En arts visuels, nous avons complété une photo de nous, tenant une feuille blanche, à la façon de la pochette du CD de la chanteuse La Grande Sophie: "Et si c'était moi". Nous avons ensuite cherché un titre. M. Duval a ensuite fait un montage que vous pouvez voir ci-dessous.

Arts visuels: Qu'est-ce qu'il y a derrière le mur ?

Travail sur la perspective

Arts visuels

En arts visuels, on a créé des formes étranges en positionnant un fil de laine enduit de peinture sur une feuille blanche posée au milieu d'un gros annuaire téléphonique. Nous avons refermé l'annuaire et tiré sur un bout du fil qui dépassait.

Visite des cuisines de notre restaurant scolaire

Mardi 8 octobre à 14h00, nous étions attendus par Pascal Herrault, le responsable de la cantine, dans la cuisine où sont préparés nos repas.
Il nous a montré les différents endroits où sont préparés les repas et les différents matériels. On a découvert ainsi le "chinois" et la "girafe" !
C'est 145 000 repas par an qui sont préparés dans ce lieu.
Les repas pour notre école sont emportés dans des containers rouges.
On a compris l'importance de la chaîne du froid. Beaucoup des aliments que nous mangeons sont achetés à proximité de Questembert ou dans le Morbihan, quand cela est possible.
A la fin, M. Herrault nous a dit que ce qui le satisferait le plus, suite à cette visite, c'est que nous mangions avec plaisir, que nous terminions le contenu de notre assiette et que de temps en temps, le personnel puisse entendre un MERCI.
Pour clore la visite, le chef-cuisinier nous avait préparé un muffin à chacun ! Mmmm... c'était bon !

↓ ANNEE SCOLAIRE 2018 2019 ↓

Océanopolis

Lundi 24 juin, nous sommes allés visiter Océanopolis. Nous étions tous les CM2 et tous les CE2 de l'école.

Nous avons eu un atelier dans un labo sur le plancton. Nous avons observé au microscope, fait des hypothèses, dessiné ...

Nous avons visité le pavillon "Bretagne" et le pavillon "tropical". Certains ont eu le temps à midi de passer par le pavillon polaire. C'était la découverte de tout un monde sous-marin qui s'offrait à nos yeux !

Kermesse 2019

"V" comme voyage ! Nous avons voyagé en Asie, en Russie, en Espagne puis... retour en Bretagne avec la chanson "Pelot d'Hennebont" !

Merci à Tiphaine CLEMENT, ancienne élève, en formation pour devenir esthéticienne, pour les maquillages des "geishas".

Rencontre de chorales - CM2

Le 3 juin, nous sommes allés à Arradon, dans la salle du Théâtre des Arts Vivants. Nous avons chanté devant d'autres écoles:

- "Un autre monde" de Téléphone

- "Hasta Luego" d'Hugues Aufray

- "Le soldat" de Florent Pagny

- "Pelot d'Hennebont" Chant traditionnel gallo

 - "Les comédiens" de Charles Aznavour

- "L'eau vive" de Guy Béart

 

A midi, on a pique-niqué dans le parc, puis on a joué (au foot pour ceux qui voulaient).

On a ensuite dansé un flashmob avec toutes les écoles présentes (Sérent, Guémené sur Scorff, Monterblanc, Sarzeau)

 

 

Microfusées: 9ème campagne de lancements

(VIDEO REALISEE PAR RICHARD DUVAL)

Pour la neuvième année consécutive en CM2, nous avons lancé nos microfusées, le mardi matin 28 mai, depuis le stade municipal. 

 

Les pas de tirs Baïkonour, Kourou, et Cap Canaveral, installés sur terrain de foot, ont toute la matinée envoyé les 52 fusées des élèves, propulsées par un moteur à poudre, (le même carburant qu'utilise Ariane 5). Les fusées ont pu atteindre 80 à 100 mètres de hauteur, avant d'être freinées par un parachute dans leur descente. Cette année, nous avons encore lancé une fusée avec un moteur C: résultat = 200 m de hauteur (Elle a atterri dans le cimetière !)

 

 Nous avons eu de la chance avec la météo. Sur 55 lancements, 2 fusées ont atterri sur le toit des tribunes et une sur le toit de l'école en construction. Merci à l'employé municipal , ainsi qu'à l'ouvrier travaillant sur le toit de l'école en chantier d'être allés nous les chercher.

 

Nous étions toujours et encore aidés par Ernestine (pour les photos), Joël et Daniel (pour l'aide à la préparation des fusées sur les rampes de lancement) et Richard Duval (pour les vidéos). Un grand merci à eux !

 

Merci également à la municipalité d'avoir encore mis à notre disposition le terrain de foot .

 

Les petits de Maternelles d'Aurélie et Stéphanie, ont aussi lancé leur fusée, dans laquelle ils avaient installé "Mireille, l'abeille" (le personnage d'un album vu en classe), dans une capsule transparente. Ils ont dit au revoir à Mireille, qui a bien décollé ... et est bien redescendue !

 

Ces tirs sont l'aboutissement d'un travail en sciences qui nous a permis d'étudier le fonctionnement d'Ariane 5, la conquête de l'espace et le circuit électrique d'une ligne de mise à feu. En maths, nous avons rempli le bon de commande du matériel et calculé le prix de revient d'une microfusée. Après les lancements, nous allons faire des statistiques (des pourcentages) .

En géométrie, nous avons aussi cherché comment découpé 4 ailerons (triangles rectangles) dans un carré de PVC alvéolé de 10 x 10 cm. Après avoir décoré chacun notre fusée, on y a placé à l'intérieur le système de récupération : le ralentisseur (sorte de parachute). Pour comprendre tout le fonctionnement: tout est expliqué dans notre cahier de sciences.

Regardez comme elles sont belles nos fusées !!!

 

Ci-dessous, la vidéo prise par une caméra embarquée à bord d'une fusée. Il lui est arrivé bien des aventures pour revenir enfin sur son pas de tir  !

 

 

Quelques dédicaces pour notre projet microfusées

Mesures d'aires

 Quand nous avons étudié les mesures d'aires, nous devions trouver comment mesurer la surface du préau. Pour cela, nous avions un grand carré de carton d'un mètre de côté, c'est à dire un "mètre carré". Nous l'avons reporté 5,3 fois sur la largeur du préau et 19,3 fois pour la longueur. Le préau fait donc: 5,3 x 19,3 = 102,29 m2

 

Rencontre avec les auteurs de la biennale du livre jeunesse

Après avoir travaillé sur le roman policier (Sherlock Holmes), nous avons étudié la BD de Bruno Bertin: "L'héritage de Sherlock Holmes". On a chacun inventé une planche de son album en n'ayant que la première case.

Le 17 mai, nous sommes allés rencontrer Bruno Bertin à la médiathèque. Comme c'étaient les 25 ans de Vick et Vicky, nous avons offert un gâteau (en carton !) à Bruno Bertin avec les figurines de Vick et Vicky en pliage "Papertoys". Il était très content !  Et nous lui avons aussi donné un dossier avec les copies de toutes nos planches. Il les a trouvées réussies: il a même dit qu'on lui faisait de la concurrence !!!

Il nous a montré ensuite comment on créait un BD. On a passé un très bon moment.

Il nous a dédicacé notre BD de classe.

Quelques unes de nos planches:

Microfusées

Passage du permis Internet

Jeudi 25 avril, le policier municipal, M. Gicquiau est venu nous donner l'épreuve pour obtenir notre permis Internet. Nous avions 10 questions et trois réponses proposées: nous devions entourer la bonne. Nous avons obtenu d'excellents résultats, nous étions fiers de nous !

C'est une bonne façon d'apprendre les bonnes conduites à tenir et les pièges à éviter !

Rugby

Nous bénéficions de 5 séances de rugby avec Jean-Marie ROBERT, éducateur sportif au RCV (Rugby Club de Vannes) et partenaire de l'UGSEL.

Nous apprenons à avancer en équipe en nous passant le ballon sans faire d'"en-avant", c'est à dire progresser sans lancer le ballon vers l'avant.

Nous profitons de ces séances dans le pré derrière la salle de motricité.

Les exposés

Une fois nos documents reçus, on a appris comment préparer un exposé devant les autres. On est notés pour la beauté de notre exposé, pour son contenu et pour notre prestation orale (si on parle suffisamment fort, si on regarde les autres).

↓ ANNEE SCOLAIRE 2017 2018 ↓

ARCHIVES DES ANNEES PASSEES

Kermesse 2018

Kermesse 2017

Les solutions (mélanges)

En sciences , nous étudions les mélanges et particulièrement les solutions: les mélanges où un solide disparaît dans un liquide. On dit qu'il est dissous. Quand on ne peut plus dissoudre de sel par exemple dans l'eau, on dit que la solution est saturée.

On a mis, au bout d'un fil, un grain de gros sel (chlorure de sodium) à tremper dans une solution saturée de gros sel.
On a fait des hypothèses:

Certains on dit que le grain allait disparaître, d'autres ont supposé que toute l'eau allait s'évaporer et le sel aussi, d'autres encore on imaginé que l'eau allait s'évaporer mais que le sel qui n'a plus de "place" dans l'eau allait redevenir solide, en "s'accrochant " au grain qui allait grossir.

Déjà, au bout de 2 jours, l'argile contenue dans le gros sel s'est déposée au fond du bocal. On voit ainsi beaucoup mieux le grain de sel qui trempe dedans et qui devient de plus en plus gros.

On a fait exactement la même expérience avec un grain de sulfate de cuivre dans une solution saturée de sulfate de cuivre. La solution est toute bleue !

On a aussi rapporté plusieurs sortes d'eaux (minérales, de sources, de mer, déminéralisée ...) et on en a déposé une goutte de chaque sur une plaque noire avec son nom dessous. Le lendemain, l'eau des gouttes s'était évaporée en laissant des dépôts plus ou moins importants. Ce sont différents sels dont on retrouve les noms sur les étiquettes (calcium, magnésium etc...). A l'emplacement de la goutte d'eau de mer il y avait même des cristaux cubiques de sel.

Invention de médicaments contre les ...vilains défauts !!!

Un jeune artiste-plasticien, Patrick Delpech, alias "Pyropat" a eu l'idée d'imaginer un "médicament" imaginaire, le "Préjugix 200 mg" qui ne renferme pas de principe actif mais des messages visant à stopper les préjugés sur les jeunes, le handicap physique, le handicap mental, l’homosexualité, la dépression, les personnes âgées, la reconversion professionnelle.

préjugé:   jugement fait d'avance, avant d'avoir réuni tous les éléments nécessaires. On dit aussi "idée toute faite" ou "idée reçue"

Ce "médicament" se présente sous la forme d'une boîte de sirop contenant une notice explicative (comme les vrais médicaments) et 9 rouleaux de papier qui présentent les préjugés au recto et les réponses ou les explications au verso rédigées par des associations partenaires.

  « Nous sommes convaincus que nous avons tous un rôle à jouer pour le vivre ensemble et c'est un outil qui permet de tisser du lien », précise Patrick Delpech. 

 En classe, en géométrie, nous avons étudié les polyèdres (formes en volumes). La boîte de "Préjugix" est aussi un polyèdre : c'est un parallélépipède rectangle. Alors, nous avons eu l'idée de fabriquer nous aussi des boîtes de médicaments pour soigner le racisme, le harcèlement, la timidité, la vantardise, la vengeance, la jalousie ... Chacun a imaginé un nom pour son médicament : JALOUZIX, VANTARDYL, ... Puis a rédigé des solutions pour lutter contre ces "défauts" (sous la forme d'un petit rouleau de papier enfermé dans la boîte.
Cela a provoqué des discussions et nous a permis d'associer maths, arts visuels et éducation civique et morale !!!

Débat philo

Jeudi 9 février, les deux classes de CM2 ont rencontré quelques collégiens (Chloé, Gladys et Paul) encadrés par leurs professeurs. Le but était d'échanger sur le thème:

" Qu'est ce qui te rend heureux  ?"

Le débat a été riche et, finalement, sans s'en rendre compte, les élèves ont affirmé qu'être heureux c'est souvent "être..." et pas seulement "avoir...".

Petit rituel: pour démarrer le débat philo une petite bougie a été allumée et elle a été éteinte à la fin.

Un "bâton de parole" circulait. Celle ou celui qui l'avait en main avait le droit de parler, d'être écouté et d'être regardé. Beaucoup d'élèves se sont ainsi exprimés (y compris les plus réservés). Un moment de rencontre privilégié entre écoliers et collégiens.

Sculpture en compression à la façon de Giacometti

Voici une étrange  sculpture en bronze de 108 cm de hauteur sur 97 cm de largeur réalisée en 1960 : l’Homme qui marche.
Alberto Giacometti a réalisé de nombreuses sculptures de ce type, d’hommes ou d’animaux, en s’inspirant de l’art africain. Alors que la plupart des sculpteurs taillent et cisèlent un bloc jusqu’à obtenir la forme souhaitée, Giacometti fait tout l’inverse : il part d'une ossature de métal à laquelle il ajoute de l'argile. 
Les corps sont très minces et allongés comme des brindilles. Giacometti voulait que cet homme soit fin comme une tige pour représenter sa fragilité, avec sa peau fine qui couvre les os.

Nous aussi, à la façon de Giacometti, nous avons réalisé des sculptures en compressant du papier aluminium et en lui donnant la forme d'un personnage en mouvement.

Kayak sur l'étang de Célac

Nous avons eu, ce mercredi matin 25 mai, notre 1ère séance de kayak avec les moniteurs la la base nautique de Ploërmel, Jérémy et Joël. On a bien écouté toutes les consignes et on a été efficaces pour ranger les kayaks à la fin de la séance. Sur l'eau, on a appris à faire le radeau: on rassemble tous les  kayaks côte à côte et on se tient la main. Comme cela, le moniteur peut nous donner les consignes plus facilement. La prochaine séance, on restera plus longtemps sur l'eau, chouette !

Lors de notre 3ème séance, Jérémy, un de nos moniteurs, nous a montré quelque chose de très curieux ! En enfonçant sa pagaie très profond dans la vase, il a fait  remonter de grosses bulles qui se sont enflammées lorsqu'il a approché son chalumeau.

Explication: Lorsque les végétaux (feuilles mortes etc...) tombent au fond de l'étang, elle forment de la vase en se décomposant et cela produit un gaz, le méthane, qui ne peut pas remonter car il est emprisonné sous forme de grosses bulles. Jérémy, en enfonçant sa pagaie, a permis de faire remonter ces bulles à la surface. Et comme le méthane est un gaz inflammable, il s'enflamme !  Voyez plutôt sur les vidéos ci-dessous

Télécharger
methane 1.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 1.5 MB
Télécharger
methane 2.mp4
Fichier Audio/Vidéo MP4 4.6 MB

Comment faire un "fossile" d'escargot ?

ETAPE 1:Trouver une grosse coquille d'escargot et la remplir de plâtre en tapotant de temps en temps la coquille pour que l'air soit totalement chassé (pour éviter les bulles)

Télécharger
ETAPE 1 Vidéo mp4.avi
Fichier Vidéo 4.2 MB

ETAPE 2: Verser du vinaigre sur la coquille , une fois que le plâtre à l'intérieur a séché.

Télécharger
ETAPE 2 Vidéo mp4.avi
Fichier Vidéo 2.4 MB

ETAPE 3: Au bout de plusieurs heures, le vinaigre a ramolli la coquille de l'escargot qui devient une sorte de membrane qui se retire facilement, laissant visible le moulage -dur- de l'escargot.

Télécharger
ETAPE 3 Vidéo mp4.avi
Fichier Vidéo 4.3 MB

NOUS AVONS FAIT EN DEUX OU TROIS JOURS CE QUE LA NATURE A MIS PLUSIEURS MILLIONS D'ANNEES A FAIRE §